Samedi 30 Mai 2020

L'actualité complète Retour

Vendredi 18 Novembre 2011 | Actualités

Pédagogie, mobilisation et convivialité à Lorient avec Sébastien Huyghe

C’est devant une cinquantaine de militants morbihannais sur l’invitation de Gérard Lorgeoux (Président de la Fédération UMP du Morbihan), d’Anne Le Dirach (Secrétaire Départementale de l’UMP) et de Ronan Loas (Délégué UMP de la 5ème circonscription du Morbihan et Responsable Départemental des Jeunes UMP) que les militants morbihannais ont pu rencontrer une étoile montante de l’UMP : Sébastien Huyghe.  Sébastien Huyghe est un jeune député dont la carrière a commencé par un fait d’arme : inconnu, il bat Martine Aubry aux législatives 2002 dans une circonscription bien  ancrée à gauche (env. 60% de votes à gauche aux élections présidentielles). Il réussit à être réélu en 2007.

Les thèmes principaux de la soirée politique étaient consacrés à la crise financière, la crise économique, les accords pour sauver l’Union Européenne, la situation financière de la France et le projet 2012 de l’UMP. A l’heure où des crises sans précédent se succèdent, la France aurait tout à perdre à se replier sur elle-même. Elle doit se tourner vers l’avenir en travaillant main dans la main avec ses partenaires européens, à commencer par l’Allemagne, pour construire une Europe qui protège les valeurs et les intérêts des citoyens Européens. Voilà l’Europe pour laquelle Nicolas Sarkozy et la majorité se battent depuis 2007.

Questionné sur la dette, Sébastien Huyghe a répondu que réduire la dette c’est protéger les Français et conserver la maîtrise de notre destin par rapport aux marchés financiers et aux puissances étrangères. C’est la seule voie possible pour pérenniser notre modèle social et les emplois des Français. Le programme d’économies annoncé préserve nos concitoyens les plus vulnérables. Les économies annoncées traduisent une vision cohérente, courageuse et responsable : celle d’une politique de désendettement structurel qui renforce notre pays à long terme. Interrogé par les militants sur le rejet à l’Assemblée Nationale de la proposition de réduire l’indemnité des députés de 10% et son rejet, Sébastien Huyghe nous a confirmé qu’il regrettait ce rejet par l’Assemblée Nationale puisqu’il était lui même un des 42 signataires de la majorité. Malgré la valeur de « signal » envoyé aux français, le risque d’une telle mesure est de créer de l’inquiétude parmi nos compatriotes. Sébastien Huyghe, s’est interrogé sur la crédibilité du candidat du PS à l'élection présidentielle, François Hollande à répondre à ces défis ! 

 

Ronan Loas - délégué de la 5ème circonscription du Morbihan