Mardi 4 Août 2020

L'actualité complète Retour

Lundi 10 Avril 2017 | Actualités

François GOULARD: "F.FILLON est prêt à diriger le pays, comme sans doute aucun homme ne l'a été depuis longtemps"

Il y a deux éléments fondamentaux dans le choix que les électeurs sont appelés à faire dans une élection présidentielle : le caractère du candidat et l'orientation de son projet . 


Sur ce deuxième point, passons sur les délirants : les programmes de nos Tsipras de gauche et de droite sont tellement déconnectés des réalités que l'on peut s'interroger sur le sens des responsabilités de ceux qui vont se prononcer pour eux . Ignorent-ils que la probabilité que leurs programmes soient mis en œuvre est égale à zéro ? Dès lors, que cherchent-ils en votant pour eux ? Exprimer un refus du réel ? Un infantilisme qui touche hélas plusieurs millions de nos compatriotes .

 
Quant aux deux candidats que l'on peut qualifier de réalistes , François Fillon et M.Macron , nous entrons dans un choix classique qui s'offre aux électeurs des démocraties . Nos régimes politiques sont sociaux-démocrates . La France a-t-elle besoin d'accentuer l'aspect social-démocrate ou au contraire de le réduire ? Un pays marqué par une compétitivité insuffisante , une croissante ralentie par le poids excessif de sa fiscalité et de son corpus de normes , n'a d'autre choix rationnel que de limiter cette orientation social-démocrate , comme l'ont fait tous les pays qui se portent bien autour de nous . D'un point de vue programmatique , le choix est déjà fait . 


Mais il y a aussi le caractère du futur Président . Point essentiel , surtout dans nos institutions qui lui confèrent un pouvoir absolument considérable . 


M.Macron est au mieux un inconnu , quelqu 'un qui n'a pas fait ses preuves . Plus sûrement un ambigu . Quelles sont ses convictions , réellement ? On n'est jamais loin avec lui de la fausseté . Pas très bon signe . 


François Fillon est un homme de caractère, au sens où le Général de Gaulle l'emploie dans " le fil de l'épée ". Il tient , qualité déterminante après tant d'années où l'habitude du pouvoir était de céder. Il a l'expérience , et surtout de son expérience Il a forgé ses convictions , gage de solidité . Et il s'est élevé à ce niveau où les nécessités nationales apparaissent comme des évidences . En d'autres termes , il est prêt à diriger le pays , comme sans doute aucun homme ne l'a été depuis longtemps. Je fais confiance à la fraction sensée de notre peuple , qui saura reconnaître en lui le chef de l'Etat dont nous avons besoin , n'en déplaise aux médias , aux juges et aux sondeurs .