Mardi 4 Août 2020

L'actualité complète Retour

Mercredi 7 Décembre 2011 | Actualités

Conseil Général du Morbihan : des orientations budgétaires ambitieuses, pragmatiques et efficaces

         François GOULARD, Président UMP du Conseil Général du Morbihan , a présenté en session les premières orientations budgétaires de sa majorité.

 

S'il introduit ses propos avec un message fort sur la situation financière critique de notre pays, le Président s'engage rapidement sur le terrain positif de la situation financière du conseil général, essentiellement dû à un taux d'endettement faible et un budget qui se présente sous de bons hospices.

Pourtant, il faut bien dire que la collectivité est soumise à des contraintes qui ont leur importance dans la détermination des choix stratégiques futurs  : la diminution des concours de l'Etat, la stagnation des ressources fiscales et le fléchissement des droits de mutation ne facilitent pas la projection radieuse des comptes de l'institution engagée par sa majorité départementale !

François GOULARD précise que l'assemblée du Conseil Général propose un niveau de dépenses, qui est tout à la fois une prévision budgétaire, mais aussi un plafond. "L'objectif de 2012 est de nous situer en dessous de ce plafond dès que cela est possible".

La majorité départementale entend ainsi arbitrer des choix respectant ce principe de bonne gestion des finances publiques, tout en assurant l'intégralité des services dont elle a la compétence. Il ne s'agit pas de brader la qualité des accompagnements aux morbihannais, rassure le Président.

Les axes prioritaires restent l'attention portée à l'accompagnement social, appliqué strictement, avec le souci permanent d'être aux côtés des citoyens, et des plus fragiles d'entre eux notamment. C'est également de maintenir l'effort d'équipement du département : la politique de l'eau, le SDTAN, les routes, les collèges ...

François GOULARD conclut son propos introductif à la session sur les orientations budgétaires en affirmant sa volonté ferme de préserver le présent en maintenant la qualité de services, tout en préparant l'avenir dans le département du Morbihan. Cette volonté forte revêt un enjeu  majeur pour le futur : poursuivre l'accompagnement des morbihannais même dans un contexte financier plus pressant et contraignant.

"Nous pouvons réussir et relever ce défi. Si ensemble nous défendons un projet départemental avec ambition, pragmatisme et l'efficacité "

Au groupe de gauche qui lui reproche une approche "comptable et technocrate" des orientations budgétaires départementales, François GOULARD rétorque  que ce jugement n'engage qu'eux, et que pour avoir les moyens de sa politique, il est du devoir de la majorité départementale de mesurer la situation réelle, de l'énoncer clairement et de faire face à un contexte analysé de manière réaliste pour agir de manière responsable.

La majorité fait donc le choix d'une politique à moyen et long terme, celle qui conforte l'accompagnement des morbihannais le plus longtemps et le mieux possible, quand le groupe d'opposition se maintient sur des postures politiciennes déconnectées de la réalité et visant une politique essentiellement utopiste de dépenses.  La majorité départementale lance aujourd'hui des schémas et des programmes  essentiels pour l'avenir du Morbihan. Et, elle doit faire face à un groupe de gauche qui préfère voter non, ou au mieux s'abstenir !