Mardi 4 Août 2020

L'actualité complète Retour

Mercredi 7 Décembre 2011 | Actualités

Les "perles" de la gauche tout au long de la session

Hervé PELLOIS, Président du groupe de Gauche, conseiller général du canton de Vannes Est

"En 2008, le Président Sarkozy nous avait promis de s'attaquer aux dérives de la finance mondiale, aux paradis fiscaux, aux agences de notation. Depuis rien ! Le libéralisme reste triomphant et cela doit vous réjouir (il s'adresse à François GOULARD) .  L'Allemagne impose son tempo et le moteur de l'Europe a des ratés. C'est une situation inquiétante qui mine la confiance des populations et des acteurs économiques et sociaux ".

Monsieur Pellois reste dans des postures nationales de parti et ressort l'argumentaire du PS. Son inquiétude palpable face à la situation laisse présager de la capacité de la gauche à prendre en mains une situation qui lui échappe visiblement ....

 

"Le directeur général des services vient d'être remercié à la hussarde", "La direction de la communication et de l'information est démantelée", " un publi-reportage qui vous met en scène et en lumière", " c'est la presse locale qui nous informe de votre volonté d'en finir avec la vie de chateau" ....

Est-ce bien sérieux monsieur Pellois ? Des conseillers généraux attendent mieux et davantage d'un chef de l'opposition surtout après vos propos introductifs alarmistes et effrayants sur la situation financière .... Des propositions concrètes par exemple ! La situation le nécessite et le Président  du Conseil Général a raison quand il définit vos propos de "subalternes et médiocres". Votre obsession de François Goulard vous éloigne de l'essentiel on dirait ...

 

Yves LE NORMAND, conseiller général du canton de Lorient-Sud

"L'air du temps est aux économies et le moins que l'on puisse dire, Monsieur le Président, c'est que vous avez donné l'exemple en rédigeant la préface de votre document d'orientations budgétaires de 2012 : vous avez économisé le papier, vous avez économisé votre temps sans doute précieux et vous avez même économisé votre inspiration .... vous nous livrez un petit recto-verso d'une insoutenable légèreté "

Il est vrai que c'est rassurant d'avoir des introductions longues (l'arbre qui cache la forêt ...), mais il se trouve que la situation ne se résume pas à quelques propos dans un document général introductif, mais bel et bien dans tous ceux qui lui ont succédé. Les habitudes sont faites pour être changées ! Le choc du changement semble long à digérer pour le groupe de gauche... nouvelle équipe, nouvelles méthodes. Les interventions des Présidents de commissions, argumentées, travaillées, développées auront prouvé le contraire de vos commentaires et ce, tout au long de la matinée ! La majorité avance en groupe  : unie et soudée, avec un vrai projet pour le Morbihan !

 

François HERVIEUX, conseiller général du canton de Rochefort-en-Terre

" Le social est un élément de création de richesse en vue du développement humain auquel nous aspirons. La bonne gestion sociale est facteur de développement économique "

Devons-nous aussi comprendre que pour le groupe de gauche les dépenses sociales du département créent de la richesse, qui elles-mêmes financeront des grands investissements du département ? Si c'est le cas, ce serait vraiment un scoop morbihannais !

 

" Nous souhaitons que le département mette en oeuvre les orientations suivantes : des observations territoriales qui nous permettent de proposer des actions efficientes, considérer chaque personne en difficulté comme un atout pour notre département, définir des indicateurs de pertinence qualitatifs où le quantitatif et les sommes dépensées ne sont que la résultante d'objectifs d'efficience et non les déterminants de l'action à entreprendre"

Il faut déjà comprendre les propositions .... et une fois que c'est le cas, malheureusement on saisit que la gauche développe l'idée de dépenses dans des études et autre diagnostic de caninets, et préconise l'accroissement des dépenses de fonctionnement du département ... Si au bout il y avait l'espoir de recettes et de financements pour accompagner les projets concrètement, mais non ! Est-ce bien sérieux ?

 

Yves BRIEN, conseiller général du canton de Belle-Ile-en-Mer

" 200 000 personnes en plus dans le Morbihan d'ici 2040. Est-ce une bonne chose ?"

François GOULARD : "vous voulez qu'on mette des barbelés ?"