Jeudi 2 Décembre 2021

L'actualité complète Retour

Vendredi 29 Octobre 2021 | Actualités

Primaires : Valérie Pécresse, la dame de faire

« Autorité, liberté, dignité » tel est le triptyque présenté par Valérie Pécresse aux Républicains morbihannais en ce soir de 28 octobre.

Pour rétablir l’autorité, la Présidente de la Région Ile-de-France souhaite redonner des moyens à la Justice. Pour cela elle propose un plan de 5 milliards d’euros afin d’avoir plus de juges et ainsi prononcer des peines plus rapidement notamment pour les primodélinquants mineurs qui exécutent leur peine bien trop tardivement après les faits (moyenne de 445 jours après le jugement). A cette accélération de l’exécution des peines, la candidate propose également une baisse de la majorité pénale à 16 ans, le rétablissement des peines planchers et donner la possibilité de saisir le RSA et les prestations sociales. Enfin, afin que les peines de privation de liberté soient exécutées, elle souhaite créer des centres fermés pour majeurs afin d’éviter le retour de kaïds chez eux avec de simples bracelets électroniques.

Valérie Pécresse s’est également prononcée en faveur de quotas pour réguler l’immigration afin que la France puisse choisir qui elle veut accueillir et dénonce la baisse du nombre de rapatriements hors des frontières (12%). De même, l’accès aux prestations sociales ne seraient possibles qu’après 5 années en France.

Face à la baisse de la natalité, l’élue francilienne veut relancer une véritable politique de la famille en revalorisant les allocations familiales et en les remettant universelles. Le congé parental pourrait être pris jusqu’à la majorité de l’enfant.

« Avec Macron, l’addition, c’est après l’élection »

Valérie Pécresse à dépeint un Emmanuel Macron caméléon qui croît que gouverner, c’est faire croire. Cette posture l’amène à dilapider le budget de la France entre mesures coûteuses et qui ne répondent pas aux problèmes (ex : chèque de 100€) et les réformes qu’il avait promises mais qu’il ne fait pas : 35H, assurance chômage, retraites, décentralisation, débureaucratisation…

Par conséquent, la France atteint un niveau d’endettement qui devient non seulement un sujet économique, mais aussi un vrai enjeu de souveraineté et la Présidente d’Ile-de-France dresse alors le constat d’un pays qui si autrefois était « le champion des prélèvements fiscaux », bénéficiait de services publics d’excellentes qualités. Aujourd’hui avec un poids de la dépense publique encore plus important, force est de constater que la qualité du service public s’est très fortement dégradée. La France doit donc se réformer et faire des économies. Valérie Pécresse propose donc un plan de 45 milliards d’euros d’économies avec notamment la suppression de 150 000 postes de fonctionnaires.

Enfin, l’ancienne ministre souhaite rétablir la dignité par le travail et en appelle à une augmentation des salaires et à un droit au logement pour les travailleurs dits de « première ligne » qui permettrait de prioriser dans l’attribution de logements sociaux ceux qui travaillent et qui doivent faire des trajets conséquents pour se rendre sur leur lieu de travail.

 

Chaque candidat qui fera une réunion publique en Morbihan aura un article sur ce site Internet résumant son intervention d’environ 3000 signes espaces compris.

Une synthèse présentant le programme de tous les candidats sera en ligne ultérieurement.